Entreprise

Historique

Châteauguay Bassin, 1929

Eugène Côté, forgeron de métier, est garagiste et détaillant de la société pétrolière Impérial. C’est dans son atelier de Châteauguay Bassin qu’il conçoit et fabrique, en 1929, son premier chasse-neige. Ce dernier était fabriqué de bois et recouvert de tôle. En l’achevant, il ne pouvait savoir que, 80 ans plus tard, l’entreprise qu’il allait mettre sur pied deviendrait une usine de fabrication à la fine pointe de la technologie ainsi que l’un des principaux fournisseurs d’équipement de déneigement au Canada.

À partir de 1942, le jeune Wilrose Côté, neveu d’Eugène, travaille avec lui comme assembleur-soudeur. À cette époque, la jeune entreprise se spécialisait déjà dans la fabrication de chasse-neige en V et d’ailes de côté, puis exportait ses produits vers le Nouveau-Brunswick et les États-Unis.

1950, l’expertise passe à une autre génération

En 1950, Wilrose quitte son oncle Eugène pour fonder sa propre entreprise, qu’il établit à Sainte-Philomène. Il fait alors l’acquisition d’un camion et d’une soudeuse dans le but d’effectuer des réparations générales et de faire l’entretien d’équipements de déneigement pour quelques entrepreneurs de la région.

Dès cette première année, Wilrose entreprend de fabriquer lui aussi des chasse-neige et emprunte pour ce faire la grange de son père, Victor Côté, à l’angle du boulevard Saint-Jean-Baptiste et du chemin privé qui allait devenir la rue Côté.

Au décès de son oncle, en avril 1957, Wilrose se porte acquéreur de toute la succession d’Eugène Côté, soit notamment de l’outillage de fabrication ainsi que de tous les chasse-neige en inventaire.

1961, le chasse-neige à ressorts

En 1961, le frère de Wilrose, Daniel Côté, alors sous-traitant en déneigement pour la Ville de Montréal, demande à Wilrose de concevoir un mécanisme qui protégerait ses véhicules de déneigement contre tout dommage dans les cas où ils heurteraient une bouche d’égout. Imaginatif et expérimenté, Wilrose relève le défi et, en se basant sur une pièce semblable déjà utilisée en agriculture qui porte le nom de « cultivateur », fabrique le premier chasse-neige à ressorts.

Sur les premiers modèles, la lame articulée ne comporte qu’une seule pièce. Ce premier chasse-neige à ressorts est orientable de façon manuelle et peut s’ajuster de manière à repousser la neige directement vers l’avant ou de chaque côté du véhicule. De 1962 à 1963, plusieurs chasse-neige déjà en service sont modifiés et munis de ressorts.

1964 fondation de W. Côté et fils ltée

L’année 1964 est importante pour Wilrose, puisque c’est à ce moment qu’il décide d’incorporer son entreprise sous la bannière de W. Côté & Fils Ltée. L’entreprise a alors pour actionnaires son épouse Jocelyne Sambault, vice-présidente, et son fils Lucien, secrétaire-trésorier. Au cours de la même année, trois nouveaux modèles de chasse-neige munis d’une lame basculante à ressorts voient le jour, soit le M100, de type aile de côté, le M200, de type orientable manuellement, et le M300, de type à sens unique.

Une entreprise familiale

L’entreprise poursuit son développement et la génération suivante y participe davantage. En 1967, dans le but de promouvoir l’expansion de la compagnie, Lucien, assisté de son frère Gilles, en devient le directeur général. En 1968, Réjean, le troisième des frères Côté, se joint à l’équipe comme employé.

Au cours de cette année 1968, des modifications sont apportées aux chasse-neige. Ils sont dorénavant équipés de trois lames basculantes à ressorts. Les nouveaux modèles conçus sont le MGR100, de type aile de côté, le M200, de type orientable manuellement (précurseur du MS200 orientable hydrauliquement), le MGR300, de type sens unique, ainsi que le harnais hydraulique H700.

Durant cette même année 1968, la compagnie investit dans l’acquisition d’un camion sur lequel elle installe un sens unique et une aile de côté, dans le but d’en faire un modèle de démonstration pour ses nouveaux produits. Il devient alors plus simple de présenter aux éventuels acquéreurs un équipement novateur et performant.